Rencontre avec la fondatrice de Thoughts of September | Musablog – Musacé

Suisse : Livraison gratuite & Expédition sous 24h

"Je vois davantage les solutions que le problème en lui-même" : rencontre avec la fondatrice de Thoughts of September

 

Zippora est la fondatrice de Thoughts of September, une jeune marque de lingerie éco-responsable made in Switzerland. Technicienne de découpe de profession, elle s’est lancé le défi de créer des dessous durables qui soient à la fois beaux et confortables.

Dans cette interview, elle partage avec nous son quotidien dans la start-up, ses défis et ses conseils d’entrepreneuse.

Tout d’abord, comment t'est venue l’idée de créer Thoughts of September ?

Tout a commencé il y a deux ans et demi. Je travaillais dans le développement de vêtements pour une marque de sport, et en parallèle je tenais un blog sur le développement durable. J’évoluais de plus en plus vers un mode de vie responsable : je suis passée du zéro déchet au minimalisme, je me suis engagée dans la mode durable et j'ai changé mon régime alimentaire pour devenir végan. Tout s’est fait étape par étape.

Un jour, j’ai voulu me tourner vers des sous-vêtements éco-responsables mais tout ce que j’ai trouvé n'était ni confortable ni esthétique. En septembre 2018, j’ai commencé à avoir quelques idées, puis j’ai créé des prototypes. En décembre, j’avais déjà lancé le financement du projet. Tout s’est finalement enchaîné très vite !

Comment as-tu financé l’entreprise à ses débuts ?

J’ai organisé une campagne de financement participatif (crowdfunding) en décembre. L’objectif était de 16 000 CHF et nous en avons récolté 17 000 CHF. Cela m’a permis d’acheter les machines et les matières premières pour me lancer.

Quel est ton rôle dans l’entreprise ?

Je suis la fondatrice et j’ai des associé(e)s qui m’aident dans certains domaines. Au début, je travaillais seule, puis certaines personnes de mon entourage ont voulu se joindre au projet. Tout s’est fait très naturellement. Aujourd’hui, j’essaye de garder une vision globale sur toute l’entreprise. Je couds également moi-même une partie des commandes, je m’occupe de la plupart des designs et patrons, des commandes de matériaux, du site internet, des mails, des réseaux sociaux, etc. Mes tâches sont nombreuses et variées, mais je ne changerais de travail pour rien au monde !

Tu as fait le choix d’une production en Suisse, cela a-t-il entraîné des difficultés ?

Le choix du lieu de production ne s’est pas vraiment posé au départ puisque je m’occupais de toute la production chez moi à Lucerne. Cela est devenu assez rapidement compliqué à gérer avec tous les modèles et toutes les tailles à produire. J’ai donc décidé de déléguer une partie de la production à quelqu’un que je connaissais. Je lui ai demandé si elle pouvait m’aider et elle a accepté, aussi simplement que ça !

Produire en Suisse était une évidence pour moi. Je n’ai jamais vu cela comme un problème. Je pense d’ailleurs que généralement je vois davantage les solutions que le problème en lui-même. Quand je crée un modèle, si la première version me plaît, je ne me pose pas mille questions, je le valide ! Est-ce que passer dix heures supplémentaires pour une petite amélioration vaut le coup ? Personnellement, je ne le pense pas. On peut passer tout le temps que l’on veut sur un modèle, au final, il faudra bien se jeter à l’eau et le lancer.

Chez Thoughts of September, vous utilisez des tissus recyclés venant d’Europe, vous mettez en avant la diversité et l’inclusion, vous produisez de façon éthique en Suisse, et vous avez un programme pour favoriser l’accès à la belle lingerie à tous. Est-il possible de faire encore mieux ?

Bien sûr, on peut toujours faire mieux ! En terme de tissus, on aimerait qu’ils soient 100% recyclés, mais malheureusement pour la dentelle cela n’existe pas encore sur le marché. Nous attendons avec impatience que les avancées technologiques nous apportent des tissus encore plus écologiques. Pour te donner quelques exemples, l’élasthanne du Tencel n’est pas recyclé, les bretelles de nos soutiens-gorge ne sont pas toutes recyclées et la dentelle est seulement en partie recyclée. Nous faisons les meilleurs choix possibles avec ce qu’il existe actuellement sur le marché.

Quel est le meilleur conseil que tu pourrais donner à quelqu’un qui voudrait lancer son entreprise ?

« Just do it ». Cela peut paraître évident mais trop de personnes ont une idée mais craignent de se lancer. Lance-toi, demande autour de toi ce que les gens pensent de ton idée. Vas-y pas à pas, étape par étape mais continue d’avancer.

Lire aussi l'interview avec les deux fondatrices de kaio swim : "Il n'y a pas de guide tout fait pour lancer son entreprise".

Y a-t-il eu un moment où les choses se sont accélérées pour Thoughts of September ?

Non, il n’y a pas eu de grande étape où tout a changé. Chez Thoughts of September tout se fait pas à pas. Il y a eu des articles de journaux, des pop-up stores, des événements, des influenceurs qui ont parlé de nous, etc. Et puis il y a eu surtout le bouche à oreille, qui est notre moyen préféré pour se faire connaître. Quand un client est satisfait, il veut le partager autour de lui. C'est la meilleure des reconnaissances pour nous !

Comment la crise du Covid a-t-elle affecté ton entreprise ?

Pendant deux semaines, cela a été très dur pour moi. Je suis restée assise sur mon canapé à me demander comment j’allais m’en sortir. Le jour où le confinement a été annoncé, nous fêtions notre première année d'existence. Nous avions un pop-up store à Zurich qui a dû fermer plus tôt que prévu. Mais au final, je remercie presque ce moment d’être arrivé car beaucoup de personnes ont voulu acheter plus local, durable et favoriser les petites entreprises.

Pour finir, quels sont les prochains projets de Thoughts of September ?

J’ai du mal à me projeter à long terme, donc pour le moment je m'applique à finaliser les dernières commandes avant de partir en vacances. Pour l'instant je me concentre sur le marché suisse, mais j’avance pas à pas, à mon rythme, comme depuis le début !


Vous pouvez découvrir la lingerie Thoughts of September sur le site internet thoughtsofseptember.com.

Si le concept vous a plu, n’hésitez pas à nous suivre sur Instagram @musacevintage. Dites-nous en commentaires quelle entrepreneuse vous aimeriez lire dans le prochain article.

Laisser un commentaire